Un projet environnemental intégré

Un combustible propre et local

Sylviana utilise uniquement des « combustibles ».

La biomasse utilisée, soit environ 180 000 tonnes par an, est exclusivement constitué de bois dits propres, dont 78% de bois forestier (soit 140 000 tonnes) et 22% de bois de déchet de classe A. La biomasse provient d’un rayon de 100 km autour de Brignoles, dans un souci d’optimisation des transports et du bilan carbone liée à son exploitation.

L’approvisionnement se fait en grumes, qui sont transformés en plaquettes sur le site et stockées. Un choix conduit par le souhait de limiter l’empreinte carbone du projet en réduisant quasiment par deux le trafic routier induit.

La réception de bois se fait du lundi au vendredi, de 7h à 19h ainsi que le samedi matin, de 7h à 12h. En dehors de ces heures d’ouverture, le site est fermé. La centrale continue cependant de fonctionner et de produire, y compris le week-end, à partir du stock de bois constitué pendant la semaine.

Nos choix pour limiter l’impact écologique de l’exploitation :

  • Implantation au plus près des massifs forestiers pour limiter l’impact carbone du transport
  • Implantation au cœur d’une ZAC, pour éviter toutes contraintes sur la ville de Brignoles
  • Communication, informations et transparence sur le fonctionnement de la centrale, la sylviculture, les énergies biomasse
  • Intégration paysagère de la centrale et identité visuelle (architecture)
  • Broyage et fabrication des plaquettes sur la centrale pour réduire les nuisances en forêt
  • Aérocondenseur fermé pour limiter la consommation d’eau et préserver le paysage
  • Mobilisation contrôlée et concertée de la ressource avec les acteurs de la filière

Des technologies propres pour une énergie durable

  • Spreader-stocker (système de foyer à projection) avec combustion sur grille tournante :
  • temps de combustion plus long = meilleure utilisation de la ressource
  • rendement amélioré
  • Etagement de l’air à combustion :
  • réduire la quantité d’oxygène disponible dans la zone primaire de combustion
  • empêcher la conversion de l’azote combustible en oxyde d’azote (ou NOx)
  • Recirculation des fumées :
  • réduire l’oxygène disponible dans la zone de combustion
  • réduire l’émission de NOx thermiques
  • augmenter le rendement de la chaudière
  • Filtre à manches pour capter 99,9 % des particules dans les fumées
  • Turbine vapeur à très haut rendement pour optimiser le rendement global de l’installation
  • Installation possible d’équipements pour un éventuel réseau de chaleur, et sa promotion depuis 2010

Sylviana respecte les préconisations et les réglementations de l’Union européenne pour les «Grandes installations de combustion» dont la puissance thermique est supérieure à 50MW.

Sylviana présente un caractère extrêmement fiable et sûr : le combustible utilisé est constitué seulement de bois propre. La chaudière et le groupe turbo alternateur fonctionnent à la vapeur d’eau

La production d’électricité est continue, avec un fonctionnement 7 jours sur 7, à l’exception de 2 semaines d’arrêt par an pour entretien et maintenance.

Empreinte environnementale maîtrisée

La valeur d’émission de poussières attendue de la centrale est de 1mg/Nm3, soit 20 fois moins que la norme admissible.

Sur l’année, la centrale va émettre environ 2,2 tonnes de poussières dans l’atmosphère, soit pour 62 000 foyers alimentés, l’équivalent de seulement 36 gr de poussière par foyer alimenté.

À titre de comparaison, un foyer qui se chauffe au bois grâce à un simple chauffage à bois, estampillé flamme verte et haut rendement, de dernière génération, rejette 120 fois plus de poussière dans l’atmosphère.

Sylviana en service, produit la même quantité de poussière que 350 poêles à bois dernière génération, mais alimente 62 000 foyers en électricité…..